Exemple de mémoire en sciences vétérinaires

Berger Belge malinois prédisposition génétique à être un chien de travail

Azoulay

INTRODUCTION

Le Malinois belge représente l’une des quatre variétés existantes et actuellement prouvées scientifiquement de la race de chien Berger belge. L’origine du nom de ce type de race provient de la Belgique, un pays qui a directement vu l’émergence et le développement important de la race en question (1).

La race mentionnée est liée à une série de caractéristiques potentielles et très marquées qui la définissent clairement du reste des races, où ses aptitudes en tant que gardien de troupeau sont directement exposées, où il manifeste un comportement protecteur tenace et responsable, ce qui lui permet naturellement d’avoir la possibilité d’être formé comme chien de berger pour protéger et défendre d’un troupeau à une zone militaire (1).

Dans le monde entier, le Berger Belge Malinois représente une variété de race canine peu connue, mais la société se rend rapidement compte qu’il s’agit d’une race utile et très appréciée par les conducteurs de chien de travail, ainsi que d’un grand intérêt pour ceux qui participent à des concours, tels que le schutzhund et agility (1, 2).

Une autre caractéristique du berger malinois belge, au-delà de son aspect civil, est qu’il s’agit d’une race fréquemment utilisée par les forces armées, les militaires et les forces de l’ordre dans le monde entier, en particulier en Belgique, non seulement en raison de ses caractéristiques naturelles et innées, mais aussi en raison de son large éventail de capacités et d’une disposition appropriée pour effectuer des activités liées au travail, ce qui permet son incorporation dans le multiples organisations (2, 3).

D’une manière générale, la littérature scientifique a montré que le malinois belge est un type de race active et vivante, avec des caractéristiques potentielles qui peuvent même être incluses dans le sport. Il peut participer à diverses missions utiles, comme la garde de troupeaux, la recherche de stupéfiants et l’application de tactiques de protection et de défense. Ce type de race a la capacité de s’adapter facilement en fonction des ordres auxquels il est destiné, sa prédisposition génétique exige que l’animal en question soit maintenu en mouvement constant par le travail et/ou l’exercice afin d’éviter les problèmes de comportement, ainsi que pour se sentir bien physiquement, en particulier dans le domaine des jambes, qui, selon certaines études, doivent rester en mouvement constant (3).

D’après ce qui précède, il est important de souligner que le développement de la présente étude a été établi avec l’objectif principal de connaître la race du Berger Belge Malinois, la prédisposition génétique à être un chien de travail.

À partir de l’objectif susmentionné, le présent travail doit aborder 3 étapes où une série de questions potentielles doivent être établies afin de connaître l’objectif principal du travail, tout cela, ils effectuent une revue bibliographique dans diverses bases de données de rigueur scientifique, telles que : PubMed, Scopus et Google académique, qui ont une grande fiabilité pour être en mesure de trouver des articles capables de répondre de manière adéquate de la perspective scientifique en question.

Tout d’abord, la première approche dans le processus de recherche a été de décrire l’histoire, les fonctions dans le bétail de l’armée belge, la relation avec l’être humain du Berger Belge Malinois.

Deuxièmement, le contenu du présent travail doit être orienté vers la connaissance du lien entre la génétique et le comportement du chien.

Enfin, le développement de l’étude se terminera par une troisième partie, destinée à exposer les prédispositions génétiques du Berger Belge Malinois.

On estime qu’à partir du développement de la présente étude, les connaissances associées à la race mentionnée tout au long du texte seront étendues, en tenant compte des différents aspects qui la rendent idéale en Belgique et qui pourraient largement étendre son positionnement au niveau mondial, en reconnaissant ses qualités potentielles au niveau génétique.

  1. L’histoire, les rôles prépondérants en Belgique et la relation à l’homme du chien de berger malinois belge

À la fin du 19ème siècle, il existait en Belgique un nombre important de chiens de berger, dont le Malinois belge, mais ceux-ci n’avaient pas été classés selon la variété existante. C’est le professeur Reul, membre du Club du Chien de Berger Belge, qui était alors chargé de la classification, qui a approuvé l’incorporation de la race mentionnée en 1892 (1, 2).

Selon la littérature scientifique, les caractéristiques physiques et les aptitudes de la race se sont depuis lors manifestées au fil du temps d’une manière presque similaire à celle d’aujourd’hui. En ce sens, selon l’histoire, l’origine de la race a été définie comme des chiens à poil dur, qui ont ensuite atteint une participation importante dans le domaine en Belgique, ainsi qu’en Espagne, jusqu’à des années plus tard, plus précisément en 1907 pour être transférés aux États-Unis pour être utilisés dans la police, car ils ont développé un intérêt important pour les organes de gouvernement de l’État grâce à leurs caractéristiques de tempérament (1, 2).

Le développement de ce type de race, depuis sa reconnaissance et sa classification, a été lié au sport, établissant une participation importante dans le ring français, à tel point qu’en 1900 les premières épreuves ont été organisées pour exposer l’obéissance des chiens en France, et en 1909 à Paris a eu lieu le premier ring de championnat du monde, qui est en vigueur chaque année encore aujourd’hui (3, 4).

En particulier, depuis la fin du dix-neuvième siècle et le début du vingtième, le berger belge malinois a été présenté comme l’une des plus importantes variétés existantes de berger belge, ayant chacune une classification différente selon les noms de certains des villages existant en Belgique, tels que : Groenendael, Laekenois, Mechelar (Malinois) et Tervuren (1, 4).

Les Malinois belges étaient alors connus comme des chiens de berger continentaux, caractérisés par leur poil long, court et rude. Depuis lors, leur utilité en Belgique a été assez considérable, mais leur principale participation d’importance majeure a été leur intégration respective dans l’armée belge, où ils ont rempli une série de fonctions déterminées et stratégiques qui ont provoqué l’intérêt d’autres pays pour utiliser ce type de race en tant que participant actif et caractéristique de bons résultats dans les objectifs fixés (1, 4).

Selon la littérature scientifique, ce type de race est très recherché en Belgique comme chien de travail, car, comme nous l’avons déjà mentionné, il s’agit d’un excellent gardien de troupeau, protecteur et défenseur, en fonction de l’objectif pour lequel il est entraîné (1, 4).

Cette race a une référence importante pour être incluse dans les différentes organisations de sécurité de l’État belge, potentiellement utilisée au sein des forces armées, de l’armée et des corps de sécurité, étant les spécimens les plus recherchés pour assurer la protection et la défense de la cible, puisqu’ils développent naturellement des comportements destinés à aider et à s’adapter facilement au rôle de protecteurs à travers l’entraînement, en restant pendant celui-ci et l’exécution de ces types d’activités de manière concentrée, atteignant un taux de réussite assez élevé (2, 3, 5).

Depuis son apparition jusqu’à aujourd’hui, des études ont montré que ce type de race est très demandé en Belgique, ainsi que dans d’autres pays appartenant au continent européen, étant donné que son niveau d’apprentissage en général évolue de manière favorable. Dans ce sens, la formation dans le corps de sécurité a été orientée au fil des années vers la formation de programmes pour le travail de détection et de patrouille (1, 4, 5).

Il ressort de ce qui précède que la combinaison de leurs capacités permet aux bergers belges malinois de se positionner comme d’excellents chiens de police, caractérisés dans la région par le fait qu’ils sont actifs, travailleurs et amicaux. La relation des chiens avec les humains est assez docile et amicale, ce qui rend le dressage facile et favorable, car ce type de race est attentif au développement des instructions (4, 5).

  1. lien entre la génétique et le comportement du chien

La génétique du berger belge malinois est directement associée à une variation génétique établie dans la couleur de la robe, où les tests ADN révèlent l’existence d’une variante dominante du gène R-spondin-2, qui entraîne chez l’animal des caractéristiques faciales et d’apparence générale, y compris la production d’une moustache et de longs sourcils, avec des poils durs. En outre, selon la littérature scientifique, les caractéristiques génétiques de ce type de race sont directement associées à une forte probabilité de souffrir d’une myélopathie dégénérative due à une atrophie musculaire progressive et à une perte de coordination, qui se manifeste généralement de manière plus importante au niveau des membres postérieurs (6, 7).

Les aptitudes comportementales naturelles des animaux de ce type de race sont le résultat des caractéristiques innées qui n’ont pas été modifiées pour obtenir des comportements souhaitables par le développement d’une formation basée sur le dressage. Toutefois, selon certaines études, ces comportements peuvent également être transformés par des comportements appropriés adoptés par les propriétaires eux-mêmes (7).

En fait, il a été constaté que le développement du dressage a la capacité de modifier le profil physiométabolique des bergers belges malinois en améliorant le comportement et, à son tour, la performance des animaux au niveau de la température corporelle et de la fréquence cardiaque, de la PO2 et de la PCO2 reflétée dans un graphique présenté ci-dessous (8) :

Figure 1 : Valeurs du profil physiométabolique de chiens de race Berger Belge Malinois avant l’entraînement, après l’entraînement et pendant la période de récupération.

D’autre part, le lien entre la génétique et le comportement naturel de l’animal a été récemment évalué en étudiant la corrélation entre le génotype des polymorphismes du transporteur de la dopamine et le comportement de la race, Il a été démontré que deux variantes génétiques entraînaient une altération du comportement chez les chiens porteurs, avec une altération de la réponse adéquate aux stimuli environnementaux, une impulsivité accrue, une hypervigilance accrue et un risque plus élevé d’être associé à des signes cliniques significatifs de stress et d’anxiété (9).

D’autre part, d’autres recherches se sont attachées à démontrer la corrélation génotype-phénotype des variantes génétiques du comportement dopaminergique, en constatant que des comportements indésirables tels que les morsures, les crises et la perte de clarté étaient liés à la présence de deux variantes du gène de la dopamine, entraînant une augmentation de l’agressivité dans le comportement des animaux (10).

III. prédisposition génétique du berger belge malinois

La race de chien connue sous le nom de Berger belge malinois est associée à un certain nombre de prédispositions génétiques à être un chien de travail, la littérature scientifique faisant état des éléments suivants (11, 12, 13) :

  • Inflammation

Selon des études scientifiques, ce type de race est souvent associé à une dilatation gastrique qui provoque un ballonnement, en particulier chez les chiens au thorax profond et étroit, et à un risque plus élevé d’inflammation gazeuse et de torsion de l’estomac. La torsion de l’estomac entraîne une coupure de l’apport sanguin et, si la situation n’est pas traitée à temps, elle peut avoir des conséquences fatales pour l’animal. Les symptômes qui en découlent généralement sont l’agitation, le gonflement de l’abdomen et les régurgitations (11, 12, 13).

  • L’épilepsie

La littérature scientifique a montré que ce type de chien peut être associé à la manifestation de deux types de crises différentes, les premières étant les crises épileptiques réactives qui se produisent en présence d’une défaillance d’organe ou d’une hypoglycémie. Les crises secondaires sont le résultat de tumeurs ou de lésions cérébrales, qui peuvent être héréditaires (11, 12, 13).

  • Dysplasie de la hanche et du coude

Chez ces animaux, il est très fréquent que des lésions apparaissent au niveau de la hanche et du coude, en raison de dysplasies héréditaires qui génèrent un développement inadéquat au niveau de l’articulation, ce qui fait que cette race est surtout liée à un diagnostic d’arthrite. La manifestation des symptômes se traduit par une boiterie des deux pattes ou la difficulté pour l’animal de se lever (11, 12).

  • Problèmes oculaires

Selon plusieurs études réalisées et présentées dans la littérature scientifique, ce type de race a tendance à hériter ou à produire différentes maladies oculaires, qui peuvent provoquer la cécité si elles ne sont pas traitées immédiatement. Ces maladies sont généralement représentées sous la forme de cataractes chez les chiens âgés, et l’on observe parfois de petits filaments de tissu au niveau de l’iris qui peuvent disparaître après la naissance de l’animal (11, 12).

De même, selon les recherches, il est fréquent que ce type d’animal soit associé à des maladies oculaires telles que le Pannus, qui se réfère à une sorte de bronzage qui se produit dans le globe oculaire où des cellules inflammatoires infiltrent la cornée, entraînant une forte probabilité que le chien soit lié à une cécité totale (11, 12, 13).

En outre, une autre des maladies qui se manifestent assez fréquemment au niveau oculaire est l’atrophie progressive de la rétine, un type de pathologie également héréditaire, dans laquelle les yeux de l’animal affecté sont génétiquement programmés directement pour perdre leur vision. Cette pathologie apparaît généralement au cours des 3 à 5 premières années de la vie de l’animal (12, 13).

  • Problemas de tiroides

Otra de las pre disposición genéticas del pastor belga Malinois se relaciona con su elevada probabilidad para asociarse con afecciones de hipotiroidismo, en donde, el cuerpo no tiene la capacidad de producir la suficiente cantidad de hormonas tiroideas. El modo de reconocimiento de este tipo de patología en el perro afectado se logra estimar ante la presencia de signos que se establecen directamente a nivel de la piel, en la cual el pelaje es seco, se cae de forma constante y se observa la existencia de una mayor susceptibilidad a otras enfermedades de la piel acompañado de un posible riesgo de aumento de peso y cambios comportamentales (11, 13).

CONCLUSION

Les caractéristiques génétiques de la race en question mettent en évidence la présence d’aspects potentiels qui influencent directement le développement comportemental de l’animal, qui, en général, est décrit par un comportement impulsif, impétueux et hypersensible, qui, dans la plupart des cas, est associé à tort à des conditions nerveuses. Ce n’est pas un chien agressif et il a la capacité de bien interagir avec les humains selon les instructions données.

Le comportement du malinois se caractérise par une activité permanente et une grande vivacité d’esprit. Il possède des réflexes qui se développent avec une agilité naturelle et qui, dans certains cas, sont nécessaires pour réaliser des actions stratégiques qui lui permettent d’acquérir un plus grand contrôle de soi afin d’éviter que ses actions ne soient trop brusques.

En particulier, le comportement de la race mentionnée est agile, répondant à la demande de tout type de tâche pour laquelle il a été formé de manière agile et efficace.

En ce qui concerne le caractère et le tempérament, il existe de fortes probabilités que l’animal soit contextualisé à l’existence de différences importantes au niveau individuel, mais celles-ci peuvent être modifiées et établies à partir de la formation et de l’étendue de l’expérience de la race en question.

Selon la littérature scientifique, les bergers belges malinois peuvent parfois présenter un comportement excitable, considéré comme naturel pour la race en raison des caractéristiques d’activation et d’hypersensibilité qui la caractérisent. Il est donc courant que, dans certains cas, les animaux développent des aboiements excessifs, décrivent une série de cercles et s’intéressent à la poursuite d’animaux ou d’objets en mouvement rapide.

Le développement de la présente recherche documentaire a permis de mettre en évidence que la race canine à laquelle il est fait référence tout au long du travail est très réputée pour ses capacités en tant que chien de travail, qui se caractérisent par des comportements formidables qui peuvent être facilement entraînés en raison de leur génétique et d’une grande intelligence qui leur permet de suivre des instructions de manière agile et efficace.

Cependant, malgré les caractéristiques latentes et favorables qui caractérisent la race, sa popularité est assez faible dans le monde entier, bien qu’il existe des preuves qui démontrent sa grande efficacité au sein de l’organisme de sécurité de l’État belge, grâce à la présence de cette race, qui exécute des actions pour la réalisation des objectifs et des buts fixés d’une manière élégante grâce à l’application de méthodes d’entraînement stratégiques basées sur la force.

Les caractéristiques physiques de l’animal sont un autre aspect qui contribue au bon développement de son travail en tant que chien de travail, car il a un squelette léger, en compagnie d’une angulation modérée qui lui permet un mouvement plus grand et plus facile et, par conséquent, une plus grande réactivité.

Dans le monde entier, la race en question s’est positionnée, en particulier au cours des dernières décennies, comme un animal d’une grande utilité pour protéger et défendre n’importe quel objectif, associé à des attributs importants pour mener des actions au sein du bétail, de la police, de l’armée et autres, caractérisé par sa facilité à être dressé en raison de sa grande capacité de compréhension grâce à son intelligence élevée.

Ce sont des animaux qui ont une capacité de réponse adéquate, faisant preuve d’obéissance dès le premier instant, car il est fondamental que dès l’enfance, ils soient associés à des actions destinées à socialiser, à participer à différentes activités de manière active et affectueuse, bien que dans certains cas, leurs signes d’affection soient présentés de manière grossière.

Cependant, en même temps, il a été démontré que, bien que ce type de race soit malheureusement lié à une série de caractéristiques favorables de soin, de défense, d’intelligence et d’obéissance, il est lié à des prédispositions génétiques établies principalement par des caractéristiques héréditaires qui limitent ou diminuent la vie ou la qualité de vie de l’animal.

 

 

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

  1. Jennings PB Jr. Veterinary care of the Belgian Malinois military working dog. Mil Med. 199; 156(1):36-8. PMID: 1900116.
  2. Robinson R. Inheritance of colour and coat in the Belgian Shepherd dog. 1988; 31;76(2):139-41. doi: 10.1007/BF00058812. PMID: 3229636.
  3. Evans RI, Herbold JR, Bradshaw BS, Moore GE. Causes for discharge of military working dogs from service: 268 cases (2000-2004). J Am Vet Med Assoc. 2007 15; 231(8):1215-20. doi: 10.2460/javma.231.8.1215.
  4. Wasser SK., Davenport B, Ramage E, Hunt KE, Parker M, Clarke C, Stenhouse G. Scat detection dogs in wildlife research and management: application to grizzly and black bears in the Yellowhead Ecosystem, Alberta, Canada. Canadian Journal of Zoology 2004; 82: 475-492. https://doi.org/10.1139/z04-020
  5. Chalifoux A. Les Bergers Allemands, Malinois, Groenendael et Tervueren. Can Vet J. 1972;13(7):174. PMCID: PMC1695834.
  6. Lit L, Belanger JM, Boehm D, Lybarger N, Oberbauer AM. Differences in behavior and activity associated with a poly(a) expansion in the dopamine transporter in Belgian Malinois. PLoS One. 2013; 23;8(12):e82948. doi: 10.1371/journal.pone.0082948. 
  7. Lit L, Belanger JM, Boehm D, Lybarger N, Haverbeke A, Diederich C, Oberbauer AM. Characterization of a dopamine transporter polymorphism and behavior in Belgian Malinois. BMC Genet. 2013 30;14:45. doi: 10.1186/1471-2156-14-45.
  8. Angle TC, JJ Wakshlag, RL Gillette, T Stokol, S Geske, TO Adkins, C Gregor. Hematologic, serum biochemical, and cortisol changes associated with anticipation of exercise and short duration high-intensity exercise in sled dogs. Vet Clin Pathol. 2009;38, 370-374.
  9. García S, Escriou C, Jaraud-Courtin A, Abitbol M. Etude de la corrélation entre le génotype pour des polymorphismes du transporteur de la dopamine et le comportement, chez le Berger Belge Malinois en France. 2021. Institut NeuroMyoGène, CNRS UMR5310, INSERM U1217, Faculté de Médecine, Rockefeller, Université Claude Bernard Lyon I, Lyon, France.
  10. García S, Escriou C, Jaraud-Courtin A, Abitbol M. Genotype-phenotype correlation for dopamine transporter variants and behaviour in a French cohort of Belgian Malinois shepherd dogs. 2021. Institut NeuroMyoGène, CNRS UMR5310, INSERM U1217, Faculté de Médecine, Rockefeller, Université Claude Bernard Lyon I, Lyon, France.
  11. Berendt M, Gulløv CH, Christensen SL, Gudmundsdottir H, Gredal H, Fredholm M, Alban L. Prevalence and characteristics of epilepsy in the Belgian shepherd variants Groenendael and Tervueren born in Denmark 1995-2004. Acta Vet Scand. 2008 22;50(1):51. doi: 10.1186/1751-0147-50-51. 
  12. Seppälä EH, Koskinen LL, Gulløv CH, Jokinen P, Karlskov-Mortensen P, Bergamasco L, Baranowska Körberg I, Cizinauskas S, Oberbauer AM, Berendt M, Fredholm M, Lohi H. Identification of a novel idiopathic epilepsy locus in Belgian Shepherd dogs. PLoS One. 2012;7(3):e33549. doi: 10.1371/journal.pone.0033549.
  13. Belanger JM, Famula TR, Gershony LC, Palij MK, Oberbauer AM. Genome-wide association analysis of idiopathic epilepsy in the Belgian shepherd. Canine Med Genet. 2020 10;7:12. doi: 10.1186/s40575-020-00091-x. 

Ceux qui en parlent le mieux

D’après 426 avis vérifiés

Ce service vous permet de bénéficier de l’intégralité des droits d’auteurs sur le document rédigé. Il vous est exclusivement destiné.
On s’engage à supprimer de notre base de données tous les échanges ainsi que le document une fois que vous l’ayez téléchargé et validé.

La moyenne des notes de nos étudiants

googlenote Memoireussite
0
Rédacteurs EXPERTS
0
Clients
0
Documents traités
0 %
Clients satisfaits

Contactez-nous

Pour en savoir plus ou pour toutes autres questions, ou commentaire, que vous puissiez avoir, n’hésitez pas à nous contacter. Notre équipe se fera un plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais. 

icon-7.png

Appelez-nous

+33 7 56 91 90 07 (Appels/Whatsapp)

Sans titre (73)

Envoyez nous un e-mail

info@memoireussite.com

×